[Hommage] Jacob Salem

Jacob Salem

De «Serviteur du Roi» à «Roi du rock Mossi », le parcours de Jacob Salem tient de la légende. Avec son physique herculéen, Jacob Salem, de son vrai nom Compaoré Kuilbila est un guitariste et chanteur burkinabé qui a greffé sur les rythmes festifs et traditionnels warba l’esprit et le son du blues rock. Réalisé et arrangé par le guitariste anglo-suisse, André « Somkieta » Courbat, Nanluli célèbre le rapprochement fertile de deux musiques qui partagent les mêmes racines et le même rêve de liberté.

Jacob Salem appartient à une famille de serviteurs du Mogho Naaba , le souverain du peuple Mossi, une ethnie du Burkina Faso. Dès l’âge de 08 ans, il arriva au palais pour apprendre la culture mossi. Si petit, que le Mogho Naaba Kougri lui confia au Kamson Naaba qui l’initiera . Enfant, Jacob est subjugué par la musique qui ponctue chaque événement du quotidien du palais. Il devient l’ami d’un joueur de kundé  » un vieux peul »( griot de Naaba Saaga puis de son successeur Naaba Kougri), qui lui apprend les fondements de ce luth à trois cordes. Parfois, en l’absence du Mogho Naaba, Jacob se faufile dans la discothèque royale pour en écouter jusqu’à l’ivresse les joyaux. Il se familiarise avec la magie de James Brown, de Manu Dibango comme avec celle des Beatles ou des Rolling Stones.

A 18 ans, une rencontre transforme la vision du monde de Jacob. Un pasteur lui apprend à jouer de la guitare. Pour lui ça ne fait plus de doute il a trouvé son instrument, il en persuade sa mère qui s’endette pour lui en acheter une.

Jacob Salem devient musicien de rue. Il gagne péniblement sa vie en jouant dans les bars. Son jeu de guitare et son chant acquièrent un éclat unique. Il crée ses propres chansons et invente le rock Mossi, cette fusion de blues et du rythme ternaire warba est d’autant plus fluide que ces deux styles sont basés sur la gamme pentatonique. Le rock Mossi est né et gagne, peu à peu, le cœur de ses contemporains.

En 2013 André Courbat arrive à Ouagadougou pour entreprendre un périple en moto à travers le Burkina Faso. Ce « guitar hero » anglo-suisse, a longtemps accompagné le rocker helvète, Bernie Constantin et est un pilier de nombreux groupes à riffs saignants. Baroudeur infatigable, André est toujours curieux d’échanger avec des musiciens des pays qu’il visite. Il contacte Jacob, qu’un ami lui a conseillé de rencontrer. Moins d’une heure plus tard, guitares en main, rocker mossi et rocker suisse s’embarquent dans une jam impromptue. L’entente musicale est fulgurante, André est subjugué par la qualité des mélodies et de la voix du burkinabé. Jacob est transporté par le jeu de son nouvel ami.

De retour en Europe, André met tout en œuvre pour faire aboutir une production. Il arrange des morceaux de Jacob, crée des maquettes en collaboration avec lui et, avec de nombreux voyages entre le Burkina et la Suisse, commence l’enregistrement de l’album. Des premiers concerts ont lieu à Ouagadougou au printemps 2016.

Groove Artist Management prend en charge les côtés administratifs du projet, RFI est contacté, s’enthousiasme pour cette musique multi-culturelle et décide de placer ce projet dans les découvertes RFI 2018.

Des concerts ont lieu en France et en Suisse en été 2017, notamment au Montreux Jazz Festival et au Festival Lafibala à Chambéry. L’engouement du public est sans appel et montre le haut potentiel de ce groupe.

La sortie de l’album Nanluli fut le 25 janvier 2018 lors d’un concert au Studio de l’Ermitage à Paris ainsi que le 26 janvier à l’Usine à Gaz de Nyon (Suisse)

Nanluli, tire son nom d’un morceau inspiré par celui qu’une femme de 120 ans chantait à Jacob lorsqu’il vivait à la cour. Poétiques et socialement engagées, ces compos tirent leur puissance de cette saveur rare et riche, propre à la tradition Mossi augmentée par l’intensité électrique d’un rock bluesy qui retrouve ici ses racines.

Selon Jacob Salem :<< La musique burkinabé est très riche, je prends l’exemple de celle des mossés qui comprends 46 rythmes que je sais très bien jouer et je ne joue que ça >>

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscris-toi à notre Newsletter!

Nous te tiendrons informés de nos activités par email!

Un petit mail bien sympathique reprenant l'essentiel de nos activités.

Promis pas de spams! Tu recevras un mail environ tous les deux mois!

Nous aussi on n'aime pas se faire bourrer nos boites mails, donc on le fait avec modération!

PROMIS!!!

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

Miirya will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.